Les tarifs préférentiels dans la traduction

Certains clients potentiels m’ont envoyé un mail en me demandant un devis. Après la réception de mon devis pour leur première commande, ils m’ont aussi demandé un tarif préférentiel.

Pourquoi les clients demandent-ils des remises ?

Les clients demandent des baisses de tarifs parce que de nombreux traducteurs les leur accordent dès la première commande pour obtenir le projet.

  • Certains traducteurs font des remises à droite et à gauche, avant même que le client ne les demande : « Mon tarif habituel est de 0,08 euros par mot, mais je vous accorde une remise de 20 % pour la première commande. »
  • Et puis il y a ceux qui disent  « Ne me demandez pas mon tarif : votre prix est le mien. » Il n’y a rien de mal à ce qu’un client offre un tarif, un tarif que vous pouvez accepter ou rejeter. J’ai déjà reçu des offres bien plus élevé que mon tarif. Mais accepter un travail à bas prix pour obtenir un projet est humiliant et, en tant que tel, c’est faire preuve d’un manque de professionnalisme.
  • D’autres traducteurs gonflent simplement un peu leurs tarifs, pour pouvoir faire une remise sans avoir à baisser trop le prix. C’est ce que j’appelle récompenser les mauvais clients au détriment des bons.
tarifs-preferentiels-remise-rabais-baisse-de-prix-traduction-blog-esprit-freelance

Le problème des tarifs préférentiels dans la traduction (Image : freepik)

La technique du boxeur

Ces réponses réduisent le temps perdu en discussions inutiles et ont l’avantage de prendre le client par surprise, une sorte d’embuscade, pour ainsi dire. Ma première approche consiste à dire que le tarif prévu au devis est le même que celui que je facture à tous les clients et que je travaille à pleine capacité ; donc travailler pour moins serait en fait me faire perdre de l’argent. Cela les surprend doublement, car, comme vous le savez, tous les clients supposent que nous n’avons pas d’autres clients et qu’ils nous font une faveur en nous appelant. Le client est assommé et déséquilibré. Vous pouvez même profiter de la situation et frapper à nouveau en disant que la demande pour votre travail a tellement augmenté que vous envisagez sérieusement d’augmenter vos tarifs.

Cette technique fonctionne mieux que de gonfler les tarifs pour absorber les rabais. Le client pensera qu’il a eu de la chance d’avoir demandé un devis avant l’ascension et vous obtiendrez généralement le projet.

Première commande

Je n’accorde jamais de rabais pour la première commande. Êtes-vous certain qu’il vous recontactera pour un nouveau projet ?

Le problème des remises pour volume

J’admets qu’il est tout à fait logique de demander un rabais pour volume. C’est une demande valable dans de nombreuses entreprises où l’assemblage est long et où les gains d’échelle sont substantiels. Mais ce n’est pas valable dans notre métier. À moins qu’il ne s’agisse d’un texte répétitif et qu’on utilise des outils de traduction assistée par ordinateur, il n’y aura aucun gain puisque le traitement d’un long texte exige beaucoup de travail supplémentaire, pour assurer la cohérence.

De plus, contrairement à ce que les gens pensent habituellement, les grosses commandes constituent une menace pour notre sécurité économique parce qu’elles nous empêchent de bien servir les autres clients. À la fin de la mission, on gagnera moins et on perdra nos autres clients.

Et puis il y a le problème de la dépendance des clients qui peut être une menace pour notre sécurité économique. J’avais un gros client, un très gros client. La société a eu un nouveau patron qui s’est rapidement lié d’amitié avec un autre traducteur. Finalement, le nouveau n’était pas si bon et trop lent. Deux mois plus tard, il avait accumulé un énorme retard et plusieurs ennemis. L’entreprise m’a donc rappelé et, bien sûr, m’a demandé un rabais sur mes tarifs, parce qu’elle avait maintenant un traducteur parmi son personnel qui pouvait faire le travail pour beaucoup moins cher. Parfois, je peux être très impulsive, alors j’éteinds l’ordinateur de peur d’écrire quelque chose qui ne ferait qu’empirer les choses. La tactique a fonctionné : mon contact m’a recontacté, s’est excusé et m’a invité à travailler pour eux à mes tarifs habituels.

tarifs-preferentiels-rabais-rabais-baisse-de-prix-traduction-blog-esprit-freelance

Les tarifs préférentiels et notre sécurité économique (Image : Freepik)

Une baisse de prix en fonction du volume qu’ils ont, et non du volume avec lequel nous travaillons

Supposons qu’on vous appelle et qu’on vous demande une baisse de prix parce que c’est un énorme projet qui comprend plusieurs langues. Mais bien sûr, on vous attribuera un pourcentage minuscule dans votre propre langue, pourquoi devriez-vous faire une remise en fonction de leur volume ?

On a déjà payé pour ça

Une tactique similaire consiste à vous demander de retraduire quelque chose qui a déjà été traduit par quelqu’un qui a fait un travail bâclé et, pour couronner le tout, avec une demande de remise, puisque l’entreprise a déjà payé la traduction une fois.

Les négociations qui agacent

La demande d’un tarif préférentiel pour le volume fait partie d’un processus de négociation légitime. Cependant, il existe d’autres stratégies que l’on peut difficilement appeler négociation :

  • Le client appelle et dit qu’il a reçu une offre inférieure. Il n’essaie pas de négocier : c’est de l’intimidation.
  • Parfois, le client vous dit même jusqu’à quel point l’offre du concurrent est basse. Votre devis est de 200 euros, le client rappelle et dit qu’il a un autre devis à 160 euros pour le même projet, ce qui veut dire qu’il tombe à 159 euros. Je suis sûre que dans la plupart des cas, le client ment. Il vient de voir le devis, et répond avec un devis qu’il venait d’inventer.

La réponse habituelle pourrait être dans ce cas : Mes tarifs correspondent à la qualité de mon travail. Une réponse que je considère comme inélégante, car cela implique que mon collègue est moins compétent que moi. Je refuse de juger un travail que je n’ai pas vu. Ma réponse habituelle dans ce cas est la suivante : Si vous avez un contact qui vous offre des services satisfaisants à bas prix, il devrait être votre contact de référence ; par contre, il y a un nombre suffisant de clients prêts à payer mes tarifs et il n’y a aucune raison pour laquelle je dois les réduire. Cela disloque à nouveau le client, car il porte la responsabilité sur ses épaules.

La négociation est bloquée

Il existe de nombreuses variantes de la stratégie d’intimidation, en fait, trop nombreuses pour être abordées ici. Ils comprennent fondamentalement certaines affirmations qui évitent la négociation, comme : Mon patron dit que c’est trop élevé ;  Nous aimerions travailler avec vous, mais la politique de l’entreprise me force à choisir le tarif le plus bas des trois offres et, malheureusement… ; Notre manager nous a dit que la mission serait de XXX euros ; Nous avons un budget restreint pour cette mission, je ne peux rien faire. Toutes ces tactiques impliquent que votre contact n’a pas suffisamment d’autorité pour décider, et qu’il ne peut vous mettre en contact avec ceux qui décident. Il n’y a donc rien que vous puissiez faire.

Ce type de stratégie ne peut s’appeler négociation. Je n’aime pas ce genre de conversation et j’ai souvent envie d’être impolie avec le client. Je dis simplement que je ne peux rien faire. Je n’essaie jamais de dire à mon interlocuteur ce que je pense qu’il pourrait dire aux  » autres « , car il est très probable que l’histoire ait été inventée.

Pour une bonne cause, pas à des fins commerciales

Beaucoup de clients aimeraient que les traducteurs travaillent gratuitement ou à bas prix pour une bonne cause. Avant de céder, demandez-vous toujours, qui d’autre travaille gratuitement. Ne soyez pas surpris si vous êtes le seul !

Il y a ceux qui essaient de nous faire traduire des documents relatifs à leur travail académique, en prétendant que ce ne sera pas à des fins commerciales. Certes, mais ce sera pour un but économique. C’est-à-dire que l’étudiant va étudier à l’étranger ou préparer une soutenance de thèse, parce qu’il veut un revenu plus élevé et qu’il va probablement l’obtenir. C’est un investissement. C’est souvent un investissement de temps et d’argent : il dépensera moins en bière et plus en livres, il passera moins de temps à flâner et plus de temps à lire, par exemple. Il va sacrifier son plaisir aujourd’hui en échange de la sécurité et du plaisir de demain.

C’est très bien. Mais si vous vous lui faites une remise, vous sacrifiez votre plaisir aujourd’hui pour son succès demain. 

N’importe quoi pour une remise

Les clients feraient n’importe quoi pour une remise. Il y avait un type qui voulait que je traduise un rapport gigantesque en un week-end. Je lui ai fait un devis avec mes tarifs, plus une augmentation pour l’urgence. Le gars a été surpris et a prétendu qu’il s’attendait à un rabais au lieu d’une augmentation. Après tout, j’allais gagner beaucoup d’argent en deux jours.

Parfois, ils demandent des remises parce que la commande est facile, ce que je refuse toujours : y a-t-il un client qui est prêt à vous payer une prime pour les commandes difficiles ? Et comment le client peut-il être sûr que la commande soit facile ?

Conclusion

Bien entendu, le succès de toute négociation dépend de la force de la position du traducteur vis-à-vis du client. Si vous êtes le seul traducteur scientifique anglais-français spécialisé en physique quantique appliquée, vos chances d’imposer vos conditions sont beaucoup plus grandes que si vous êtes en concurrence avec des dizaines de collègues, dont certains sont prêts à travailler pour beaucoup moins. Mais même dans les combinaisons linguistiques les plus courantes, votre relation avec le client déterminera en grande partie votre pouvoir de négociation.

Connaissez-vous une stratégie créative et efficace pour traiter les demandes de tarifs préférentiels de traduction de clients déraisonnables ou de ceux qui demandent des rabais pour quelque raison que ce soit, une anecdote ou une expérience similaire ?

Publicités

3 réflexions sur “Les tarifs préférentiels dans la traduction

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s