La différence entre la révision et la relecture (proofreading)

Généralement, il y a trois étapes pour chaque projet de traduction : la traduction, la révision et la relecture (proofreading). L’intrusion dans le domaine de la traduction par des traducteurs non qualifiés et non natifs est une pratique courante depuis des années en raison d’un manque de professionnalisme et d’éthique, c’est pourquoi ces deux dernières étapes sont fondamentales. Il est donc recommandé que la révision et la relecture du projet soient effectuées par un autre traducteur natif.

Qu’est-ce qu’une révision ?

Il ne fait aucun doute qu’une traduction de haute qualité est la clé pour s’ouvrir au marché et faire connaître ses services ou produits. Une traduction non vérifiée sous tous ses aspects peut générer des dommages à l’image de l’entreprise. Et c’est là, que la révision joue un rôle aussi important que la traduction.

Aujourd’hui, dans un monde de plus en plus interdépendant, les stratégies commerciales, financières et politiques exigent que nous transmettions un message clair au public cible que nous voulons atteindre. Il ne suffit pas de transcrire un texte d’une langue à une autre, mais il faut transcender les barrières culturelles et parvenir à propager un message complet et cohérent.

C’est pourquoi le processus de révision est une tâche qui vous permet de : 

  • Peaufiner le travail ;
  • D’éliminer les erreurs ;
  • De détecter les problèmes de cohérence ;
  • D’adapter le texte à un marché particulier.

Ce processus consiste à effectuer une révision bilingue, entre le document original et la traduction afin d’améliorer le texte cible. C’est-à-dire qu’il vise à atteindre :

  • La fidélité de l’original ;
  • La continuité du sens ;
  • L’utilisation appropriée de la langue ;
  • L’adaptation correcte du message à un marché et à une culture spécifiques.

De même, la révision ne doit pas être confondue avec la relecture, qui est l’étape effectuée sans le texte source.

Qu’est-ce qu’une relecture (proofreading) ?

Avant sa publication ou la livraison au client, vous devez analyser le document en profondeur et vérifier :

  • Qu’il soit clair ;
  • Qu’il soit structuré ;
  • Qu’il n’y ait pas de fautes d’orthographe ;
  • Qu’il n’y ait pas de fautes de grammaire.

En bref, la relecture ne consiste pas à vérifier que la traduction soit correcte, mais à corriger et à résoudre les problèmes liés à l’apparence du texte. 

humour-virgule-correction-chats-espritfreelance

Une simple virgule peut tout changer

Détails à prendre en compte

Comme chaque langue a ses propres particularités en termes de dates, d’utilisation de majuscules, de guillemets, il est très important de s’assurer qu’elles soient correctement adaptées à chaque langue. Dans le cas des unités de mesure, tant en poids qu’en longueur, il ne faut pas oublier de les convertir. Enfin, il ne faut pas oublier que la communication entre le client et le traducteur est essentielle, c’est pourquoi afin d’obtenir un résultat optimal, le traducteur doit recevoir des instructions concises du client.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s