17 conseils pour améliorer la qualité de vos traductions

Lorsqu’un client investit de l’argent dans un projet de traduction, il attend naturellement un niveau de qualité à la hauteur de son investissement. Voici quelques conseils pour vous aider à améliorer vos traductions et vos habitudes de travail dans ce domaine. 

Améliorer la communication

  1. Avoir un contact régulier entre le client et le traducteur : Il est nécessaire que de temps à autre, le client et le traducteur dialoguent pour maintenir un flux constant de communication.
  2. Établir des relations : Des collaborations régulières dans le temps, produisent toujours de meilleurs résultats que des projets ponctuels. 
  3. Définir le processus de révision : L’incapacité du client à expliquer à son traducteur la philosophie et les objectifs de l’entreprise, ou à expliquer exactement ce qu’on attend de lui, peut conduire à des malentendus.
  4. Définir les priorités : La perception du client de la qualité d’une traduction, peut être très différente de celle du traducteur. Ce type d’aspects ne peut pas être laissé au hasard, il est essentiel que le client définisse ce qu’il veut avant de commencer le projet.
  5. Améliorer le service à la clientèle : Les réponses doivent être rapides, envoyez des devis complets, répondez aux doutes du client…
ameliorer-qualite-traduction-en-tant-que-traducteur-esprit-freelance

Améliorer la communication avec le client et le processus de traduction (Image : Freepik)

Améliorer le processus de traduction

  1. Commander la traduction à l’avance : Pour empécher que le traducteur ait peu de temps pour poser ses questions et affiner son approche. L’intégration du processus de traduction au début de la phase de développement d’un produit ou d’un service, donne au traducteur plus de temps pour obtenir les meilleurs résultats.
  2. Optimiser le texte original : Une traduction précise dépend de la clarté du contenu original. Un texte original peut avoir été créé avec un langage ou une forme d’expression très particulière. Il est essentiel à cet égard que le client élabore un guide de style à partir du contenu original et de le partager avec le traducteur.
  3. Comprendre et communiquer la terminologie : Un glossaire est un groupe de termes qui sont couramment utilisés dans le contenu, comme les termes relatifs à une industrie, un produit, un service ou une entreprise. Établir une liste de termes dès le début augmente la cohérence et permet d’économiser du temps et de l’argent. 
améliorer-en-tant-que-traducteur-qualite-de-la-traduction-esprit-freelance.jpg

La qualité d’une traduction n’est pas bon marché, mais elle en vaut la peine (Image : freepik)

S’améliorer en tant que traducteur

  1. Comparer des textes publiés, dans les deux langues : Comparer des textes est un bon exercice pour vous permettre de voir comment d’autres traducteurs ont traduit un terme, une expression…
  2. S’entraîner à la rédaction
  3. Toujours relire et réviser soigneusement ce que vous traduisez
  4. Exploiter des sources d’information fiables : L’ONU, ainsi que d’autres institutions spécialisées, des entités nationales et internationales ont développé une terminologie très variée dans tous les domaines d’activité : économie, finance, fiscalité…, de sorte que le vocabulaire spécialisé soit à votre portée.
  5. Utiliser des synonymes : Trouver des mots répétés dans le même texte est monotone. En plus d’être ennuyeux, cela donne l’impressin que le texte est de mauvaise qualité, traduit rapidement et sans aucun soin. En tant que traducteur, il est important de s’occuper de ces petites choses, afin que le texte sur lequel vous allez travailler soit parfait.
  6. Installer un correcteur orthographique : Vous pouez incorporer un correcteur orthographique dans vos textes, afin de ne manquer aucune erreur.
  7. Lire les nouvelles dans une autre langue : Il est intéressant de suivre la presse dans les langues avec lesquelles vous travaillez, pour avoir les thèmes et les modes du moment.
  8. Rencontrer des locuteurs natifs : La communication la plus efficace est la communication humaine : rencontrer des locuteurs natifs de la langue avec laquelle vous travaillez vous aidera à comprendre et à comparer. 
  9. Faire partie d’une communauté : Il existe d’innombrables forums et communautés de traducteurs sur Internet. Je vous recommande d’être actif dans ce type de réseaux sociaux pour connaître le travail et les outils d’autres traducteurs, poser des questions ou apporter de l’aide. 

Si vous suivez ces conseils, vous devriez être en mesure d’améliorer la qualité de votre traduction. 

Publicités

Une réflexion sur “17 conseils pour améliorer la qualité de vos traductions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s