5 techniques pour compter les mots d’un site web

Lorsqu’il s’agit de faire un devis pour la traduction d’un site web, nous avons besoin de connaître le nombre de mots que nous devrons traduire. Ce qui n’est pas si facile, puisqu’il contient des codes internes, comme des méta-balises, des titres, des images de texte alternatives, etc. ce qui est presque plus important à traduire que le texte lui-même, pour positionner la page web dans les moteurs de recherche principaux.

Une option pour éviter de compter les mots, est de faire le devis en fonction des heures estimées que nous allons consacrer au projet. Mais c’est tout aussi compliqué, surtout si nous devons faire la traduction directement dans un gestionnaire de contenu (WordPress etc.), avec lequel nous ne sommes pas familiers.

Pour compter le nombre de mots d’un site web, il y a deux options : que le client nous fournisse tous les fichiers à traduire (soit en html, xml, txt, xliff, etc.) ou qu’il nous fournisse simplement l’adresse de son site.

Option 1 : le client nous fournit tous les fichiers web

C’est l’option la plus simple, car si nous avons tous les fichiers du site (qu’il s’agisse d’une page statique ou dynamique), nous pouvons le faire de deux façons :

  • Outils de traduction assistée par ordinateur (TAO) : Nous allons devoir insérer tous les fichiers dans notre outil de traduction préféré (Trados, Wordfast, MemoQ, etc.) pour effectuer le comptage. Ces outils effectuent un bon comptage des mots puisqu’ils « connaissent » la plupart des formats de fichiers à traduire et comment ils doivent les compter, puisque compter un fichier html n’est pas la même chose que de compter un fichier Word.
  • Outils spécifiques pour compter les mots : Il existe de nombreux logiciels pour compter les mots, à la fois gratuits (Translator’s Abacus) et payants (WebBudget, Finecount). Il y a aussi beaucoup de pages web en ligne qui peuvent compter les fichiers, mais si des documents confidentiels sont en jeu, ce n’est pas la meilleure option.

Option 2 : le client ne nous communique que son adresse web

Il est généralement assez courant de la part du client qu’il nous fournisse l’adresse de son site Web et nous demande un devis. On peut lui proposer de nous transmettre les fichiers de son site, mais souvent la personne qui nous demande un devis n’est pas le webmaster de la page et veut une proposition immédiate. Dans ce cas, nous avons les options suivantes :

  • Extraire les fichiers du site Web : Il existe de nombreux programmes informatiques qui nous permettent d’extraire tous les fichiers d’une page web, comme HTTrack, et ensuite effectuer le comptage avec certains des programmes mentionnés dans la section précédente. 
  • Comptez les mots en ligne : Il existe plusieurs alternatives sur le marché pour le comptage de mots en ligne, mais ce que je pense être la meilleure solution est l’utilisation d’une application appelée TransAbacus. Le grand avantage de cette application est qu’elle permette d’effectuer le comptage en ligne, sans avoir à extraire le texte ou télécharger le contenu du site. TransAbacus permet de compter les éléments suivants : Le corps : C’est-à-dire le texte que les utilisateurs peuvent lire sur une page Web ; Le titre : La balise titre qui apparaît en haut du navigateur sur chaque page visitée ; La description : C’est le texte qui décrit les pages du site sous forme de résumé. Habituellement, les moteurs de recherche l’affichent dans les résultats de recherche sous le titre du lien ; Le texte alternatif : C’est le texte que l’utilisateur peut voir, lorsque le pointeur de la souris est déplacé sur l’image. Les moteurs de recherche utilisent ce texte dans les recherches d’images faites par les utilisateurs.

Les balises Title, Description et Alt Text sont extrêmement importantes pour les moteurs de recherche, c’est pourquoi elles doivent être traduites lors de la traduction d’une page web et doivent donc être prises en compte, lors de la préparation d’un devis de traduction. La version d’essai de ce programme vous permet de compter jusqu’à 5 pages d’un site web. Enfin, lors du comptage des mots, il est très fréquent que le client ne veuille pas traduire certaines sections de son site web, comme le blog, les news, les forums, etc., il faut donc soustraire le nombre de mots correspondant à cette section. Il est également courant de trouver des clients qui ne veulent pas traduire les fichiers pdf liés sur leur site Web.

Autre option : WordPress

WordPress, le gestionnaire de contenu web le plus utilisé au monde, offre différentes possibilités pour traduire un site web. Le plugin de traduction WPML permet de réaliser le comptage des mots, pour lequel nous devons avoir accès au backend du site.

Et vous, quelles options utilisez-vous pour compter les mots d’un site Web ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s