Bien dormir pour mieux traduire

Un traducteur qui dort mal, sera fatigué toute la journée, sera moins concentré, et sera plus irritable. Il en résultera clairement une diminution du rendement au travail et une augmentation des erreurs de traduction. Pendant que nous dormons, nous récupérons l’énergie que nous avons dépensée, et nous mémorisons tout ce que nous avons appris au cours de la journée. C’est à ce moment-là que les connaissances acquises sont consolidées dans notre cerveau.Le sommeil n’est pas seulement un plaisir, c’est une nécessité pour notre bien-être, dans tous les aspects de notre vie. Dormir bien est fondamental pour notre santé, et un bon sommeil nous permet de répondre aux exigences quotidiennes de notre vie professionnelle et sociale.

Pourquoi un bon sommeil est-il important pour la productivité d’un traducteur ?

Le sommeil est un moment de détente musculaire, un état d’abandon de la vigilance et de la conscience. Pendant le sommeil, les processus mentaux sont détendus pour accomplir d’autres fonctions. Par conséquent, le manque de sommeil affecte les processus. Imaginez que votre corps soit un ordinateur qui ne s’éteigne jamais : il fonctionnera, mais peu à peu ses processus ralentiront et des « choses étranges » qui ne sont pas courantes, commenceront à se produire.

mieux-dormir-pour-bien-traduire-esprit-freelance.jpg

Un bon sommeil est important pour mieux traduire (Image : jcomp / Freepik)

 

Combien d’heures un traducteur doit-il dormir ?

Le sommeil ne se rétablit pas, il est perdu. Il est donc inutile de dormir le week-end plusieurs heures d’affilée pour compenser le manque de sommeil des jours précédents.

Pour certains experts, les adultes devraient dormir 8 heures par jour. Même si des individus qui dorment seulement 6 heures par jour, auront des résultats brillants. C’est parce qu’ils dorment aux mêmes heures chaque jour, c’est-à-dire qu’ils ne combinent pas des journées de quelques heures de sommeil avec d’autres jours pour essayer de « récupérer » les heures perdues.

Mais avouons-le, il est rare qu’un traducteur professionnel dorme 8 heures par jour (vous pouvez lire mon article : « Seuls les traducteurs indépendants comprennent ces 13 cas »). Dans ce cas, l’important, selon les experts, est de ne pas descendre en dessous de 4 heures par jour de sommeil continu, car nous tomberions dans un état connu sous le nom de privation de sommeil.

Si vous dormez moins de 4 heures par jour, votre corps et votre cerveau ne parviennent pas à se réorganiser correctement, ce qui affectera vos capacités au travail, sur le plan social et personnel. Pour cette raison, si vous n’avez pas le choix, essayez de dormir au moins 6 heures par jour.

Les effets de l’insomnie sur les traducteurs

Le manque de concentration, la fatigue, l’irritabilité, la perte de performance cognitive, l’anxiété, la mauvaise humeur et, dans des cas prolongés, même la dépression, sont les conséquences d’un sommeil insuffisant.

Au niveau du travail, le manque de sommeil peut se manifester de plusieurs façons. Le sens visuel est affecté, et les yeux sont hypersensibles aux stimulis lumineux. La capacité de lecture et la concentration sont sérieusement affectées. Des symptômes de fatigue apparaissent chez le traducteur, des lourdeurs, un manque d’énergie et même des problèmes d’estomac.

Les personnes qui ne dorment pas assez ou qui n’ont pas la qualité de sommeil nécessaire sont 40 % plus susceptibles de souffrir d’anxiété, de dépression, d’obésité, de problèmes cardiovasculaires et d’immunité réduite.

Il a été démontré que les travailleurs qui dorment moins bien sont moins performants au travail, et c’est pourquoi Toyota oblige ses employés à faire une sieste de 20 minutes par jour.

Comme vous le voyez, une petite sieste vous aide à mieux travailler. Mais si pour une raison quelconque ce n’est pas possible, vous pouvez lire cet article dans mon blog intitulé (Le secret pour éviter de dormir après avoir mangé).

insomnie-chez-traducteurs-bien-dormir-pour-mieux-traduire-esprit-freelance

Les traducteurs ont du mal à se « débrancher » avant le coucher (Image : nuchylee / Freepik)

Causes de l’insomnie du traducteur

Dormir mal n’est pas seulement dû à la quantité d’heures de sommeil, mais aussi à sa qualité. Parfois, nous avons une mauvaise qualité de sommeil en raison de certaines mauvaises habitudes qui doivent être corrigées.

Ce qui affecte le plus les traducteurs, c’est d’être mentalement actif jusqu’au coucher. Nous avons du mal à nous « débrancher » la nuit et même juste avant d’aller dormir, en utilisant le téléphone portable, Internet ou en pensant aux livraisons du lendemain. Selon les experts, la meilleure chose à faire est de se déconnecter de tout, au moins quelques heures avant le coucher.

Un autre élément qui peut affecter les traducteurs est le travail de nuit. Selon les dernières études, cela affecte le biorythme du corps humain.

Pour chaque quinzaine d’années de travail nocturne, 5 ans d’espérance de vie sont perdus.

Le stress et l’anxiété sont d’autres facteurs qui peuvent nous empêcher de nous reposer ou de faire les heures nécessaires. Cela affecte clairement notre performance et la qualité de notre travail.

J’espère que cet article vous sera utile et améliorera votre qualité de sommeil. 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s