Comment évaluer la qualité d’une traduction ?

Pour répondre à cette question, nous devons d’abord établir ce qu’est une traduction de bonne qualité, et pour ce faire, nous devons définir ce que nous allons évaluer et ce qu’est un texte. Un texte n’est pas seulement une série de mots qui sont bien accrochés entre eux, mais c’est aussi une série de messages que nous voulons transmettre, et ce qu’il faut donc évaluer, c’est la capacité de la traduction à transmettre ces messages.

traduction-qualite-verification-conseils-esprit-freelance

Conseils pour évaluer la qualité d’une traduction (Image : pressfoto / Freepik)

 

Ainsi, la qualité d’un texte peut être évaluée sur deux aspects : son INTELLIGIBILITÉ (la traduction est compréhensible) et sa FIDÉLITÉ (le message transmis par la traduction reflète fidèlement le message original).

Quels éléments définissent l’intelligibilité ?

  • Lecture claire et facile, sans problèmes de style.
  • Absence d’erreurs grammaticales.
  • Utilisation de la terminologie usuelle pour la spécialité.
  • Syntaxe sans erreur.
  • Messages clairement transmis. Il n’est pas nécessaire de relire pour comprendre.

Quels éléments définissent la fidélité ?

  • La traduction exprime les mêmes significations que les messages originaux.
  • Il n’y a pas de petits malentendus ou d’interprétations erronées de phrases ou de mots.
  • Toutes les sections sont traduites dans leur intégralité.

Plus il y a d’erreurs dans un texte, plus sa qualité est faible. Cependant, certains types d’erreurs sont critiques et d’autres ont beaucoup moins d’importance. Un linguiste puriste sera plus exigeant qu’un linguiste pragmatique, et ce qui est critique pour l’un ne le sera pas pour l’autre. Cependant, les deux devraient convenir que si une erreur modifie le sens d’une phrase (le message), il s’agit d’une erreur majeure. Et si une erreur peut causer des conflits juridiques, des dommages à la santé ou des problèmes de sécurité, il s’agit d’une erreur critique.

Conseils couvrant l’ensemble du processus :

Avant la traduction

1) Choisir un traducteur professionnel

La première étape pour garantir la qualité de la traduction est de choisir un traducteur professionnel (voir article) qui a pour langue maternelle, la langue dont vous avez besoin et il doit aussi avoir de l’expérience dans le domaine de votre projet. Ce n’est que de cette manière que vous pouvez vous assurer que le traducteur comprend parfaitement le texte source, qu’il maîtrise la terminologie, le contexte et qu’il est capable de traduire le contenu dans le registre approprié de la langue cible. Par exemple, l’anglais au Royaume-Uni n’est pas le même que l’anglais aux États-Unis, et il n’est pas non plus le même pour le grand public que pour les entreprises ou les spécialistes.

Soyons humbles. Bien que nous puissions lire, écouter et parler avec une certaine maîtrise dans une autre langue, il est beaucoup plus difficile d’écrire et même de juger de la qualité de l’écriture. Cela exige un niveau très proche non seulement de celui d’un locuteur natif, mais aussi de celui d’un locuteur natif qui écrit bien.

2) Porter attention au processus de rédaction

Les étapes de la production d’un texte sont :

  • Concept : Définir l’objet du texte, à qui il s’adresse, son but, mener des recherches et compiler les sujets.
  • Rédaction : Dans cette étape, le ou les auteurs du texte l’écrivent et le révisent jusqu’à ce qu’ils soient satisfaits du résultat.
  • Edition : Un tiers (autre que l’auteur) examine le texte pour suggérer et recommander des modifications qui sont acceptées ou rejetées par l’auteur.
  • Correction : Une autre personne corrige le texte, en mettant clairement l’accent sur l’élimination des imperfections telles que les fautes de grammaire et d’orthographe.

Si votre texte arrive bien écrit et sans erreur, le traducteur n’aura pas besoin de perdre du temps à le réviser et à le relire et pourra canaliser toute son énergie et son expérience dans ce qu’il fait de mieux : la traduction.

3) Fixer un délai réaliste

C’est une autre condition préalable à une traduction de qualité. Les traductions faites à la hâte contiennent souvent des erreurs, car le traducteur n’a pas le temps de les réviser, de se documenter sur la terminologie, etc. De plus, le fait de travailler avec des délais de livraison suffisants vous permet d’obtenir de meilleurs prix en évitant les suppléments d’urgence.

4) Répartir le travail

Lorsque le temps est court et le texte long, une solution commune consiste à répartir le travail entre plusieurs traducteurs. Cela peut aider à respecter le délai, mais il y a un risque qu’il y ait des différences de style, de terminologie, etc. entre les différentes parties du document. Il faudra donc procéder à une révision en profondeur pour unifier le texte, ce qui prend aussi du temps.

Pendant la traduction

1) Fournir des références 

Pour garantir le meilleur résultat lors de la traduction d’un document, il est conseillé de fournir des références au traducteur, telles que des documents similaires déjà traduits. Cela nous permet de résoudre les doutes les plus courants concernant la traduction, le style, le ton, etc.

2) Communiquer avec le traducteur

Une communication fluide entre le traducteur et le client est essentielle pour permettre une réponse rapide aux demandes. Le « Je pars en vacances et je vous laisse cette traduction pour qu’elle soit prête quand je reviendrai » peut faire en sorte que le traducteur n’ait personne pour répondre aux questions importantes sur le texte.

3) Réviser le texte

D’autre part, il ne faut pas oublier que la traduction elle-même ne représente que la moitié du travail. Comme nous l’avons déjà mentionné, après la traduction du document, il faut prévoir du temps pour un processus d’examen à plusieurs niveaux :

  • Orthographe, typographie et grammaire
  • Comparaison avec l’original : Le texte traduit doit également être vérifié par rapport à la source, pour s’assurer que rien ne soit perdu dans la traduction.
  • Relecture de style : Enfin, il est conseillé d’effectuer une relecture spécifique pour s’assurer que le texte soit fluide et qu’il sonne naturellement dans la langue cible.

Cette révision fait partie du travail du traducteur et est généralement incluse dans le prix convenu, puisque le texte livré ne doit pas contenir d’erreurs de ce type.

Après la traduction

Ne pas sous-estimez l’importance d’une révision finale.

Une fois la traduction livrée, il est fortement recommandé de procéder à une révision finale. Bien qu’elle représente un coût supplémentaire, il y a deux raisons principales pour lesquelles l’examen constitue un bon investissement :
– Sécurité : Sans exception, quatre yeux voient mieux que deux. Les traducteurs sont humains et parfois des erreurs peuvent s’y glisser, malgré tout le soin apporté pour s’assurer qu’un texte soit exempt d’erreurs. La relecture par un second traducteur professionnel vous offrira une plus grande tranquillité d’esprit.
– Valeur ajoutée : Un bon correcteur, avec son expérience et ses connaissances dans le domaine du texte, est pour la traduction ce que de bons réviseurs et correcteurs sont pour la rédaction : une source précieuse de suggestions et de recommandations. C’est l’occasion pour une autre personne d’évaluer le texte avec de nouveaux yeux et d’aider à éliminer les dernières imperfections.

De plus, si votre texte est destiné à la publication ou s’il s’adresse directement au public ou à vos clients, un deuxième examen n’est pas seulement une recommandation, c’est une étape essentielle.

Comme vous pouvez le constater, la traduction est beaucoup plus complexe que ce que beaucoup de gens pensent à première vue et encore plus si vous ne parlez pas la langue cible. Cependant, ces conseils montrent que vous pouvez toujours suivre une série d’étapes pour assurer la qualité de vos projets.

En suivant ces recommandations simples, vous pouvez vous assurer d’obtenir une traduction de qualité qui répond à vos objectifs et donne une bonne image de votre entreprise. 

N’hésitez pas me contacter pour recevoir un devis gratuit > Contact

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s